Lors qu’il créa l’entreprise, en 1850, Adolphe LAURENT, fondateur et patron initial avait déjà choisi une implantation ixelloise (Rue Defacqz, à un jet de pierre du commerce actuel) pour y monter son point de vente de « fourrage, litière pour chevaux et bovins, et charbons de bois ».

Ses clients étaient alors les domaines agricoles situés dans le quartier appelé – aujourd’hui encore (!) – « Ma Campagne », à la croisée des chaussées de Waterloo et de Charleroi… Ils se rendaient au magasin par un petit sentier à travers champs, devenu aujourd’hui… l’Avenue BRUGMANN !

10 ans plus tard, les affaires évoluant favorablement, des terrains sont achetés sur l’actuel site de la Rue du Page : trois immeubles y sont bâtis, aux n° 51, 53 et 55 de cette artère.

Entre les années 1880 et 1920, trois faits essentiels détermineront la suite de l’aventure :

  • La société engage un commis de 14 ans, Alfred MAYNE
  • La fille d’Adolphe LAURENT épouse Maurice BOUCKAERT, lequel s’occupera de l’affaire sur les dernières années du siècle.
  • Paola MAYNE ( la fille Alfred) unit sa destinée à celle d’André BOUCKAERT, fils de Maurice, qui reprend la direction de l’entreprise.

En 1940, Joseph MAYNE, frère de Paola, est engagé comme chauffeur camion. La présence de la famille MAYNE est encore accrue en 1967, avec l’arrivée comme employé d’André MAYNE, fils de Joseph (et petit-fils d’Alfred, donc).

En 1974, André MAYNE reprend l’entreprise à son patron André BOUCKAERT (lequel conserve néanmoins son nom à la raison sociale). L’affaire quitta par ailleurs l’exploitation sous régime de personne physique pour un statut de société anonyme (“A. BOUCKAERT SA”, donc).

En 1984, André MAYNE fait appel à son cousin, Michel GERARD, en qualité d’employé. Celui-ci fera si bien son « trou » dans la place… qu’il en reprendra la direction 18 ans plus tard ! C’est aujourd’hui encore le patron des lieux…